Petit Pays
Petit Pays

Accident de Petit Pays : « C’est mon village qui voulait me manger »

Absent des médias depuis son accident, l’avocat défenseur des femmes Petit Pays a décidé de briser le silence. Dans une sortie télé il revient sur les responsables de son malheur.

C’est au cours de l’émission Yayato présentée par Princesse Marlen et diffusée sur Canal 2 International que l’artiste a choisi de tout déballer. Au-delà de divers sujets, l’artiste c’est beaucoup plus appesanti sur cet accident qui a fait jazzé. À ce sujet Petit Pays dit : « C’est mon village qui voulait me manger (…) dans mon rond point (rond point petit pays à Makèpè). D’aucun ont dit que j’ai été frappé parce que j’ai arraché la femme d’autrui. ».

Celui-là qu’on appelle également le turbo d’Afrique n’est donc pas allé du dos de la cuillère pour pointer du doigt ses frères du village comme les commanditaires de cet accident. Un accident qui a conduit Petit Pays jusqu’en France pour une opération et de là le constat sera fait que l’opération menée au Cameroun était ratée :« Je suis allé en France, on a constaté qu’on m’a mis du fer d’occasion. Même les médecins étaient complices ». Il poursuit en disant qu’il a été plusieurs fois été empoisonné et charmé.

Malgré tout le Petit Pays se porte de plus en plus mieux, car il précise qu’il est suivi des prêtres exorcistes et des grands médecins. Prompt rétablissement au tenant du titre.

Add New Playlist