Maad Mak
Maad Mak

Maad Mak présente son premier projet solo baptisé  » killer world « 

Quand on l’écoute on a envie de dire que le rap underground ou gangster n’est pas mort. Dans une époque où la plupart d’artistes laisse le Rap pure pour se lancer dans l’Afrop-pop, Maad Mak garde son originalité pour ce style qui lui colle presque à la peau. La rédac vous parle de ce talent. Il y a peu, l’artiste nous a livré son premier projet solo rap game baptisé  » Killer world « .

Un titre où l’artiste appelle à des valeurs, celles du travail de la détermination et du courage ; il se positionne donc comme celui-là qui ne recule devant rien. Maad Mak n’est pas nouveau aux yeux de ceux qui suivent encore le rap gangster, on l’a découvert sur plusieurs collaborations à l’instar de  » die for it  » avec Cokayne OTFT avec qui il est signé sous le même label JMJ FUTURE, et sur bien d’autres projets.

Biographie de Maak Mad

Nkeng Makon Hyacinthe Moise aka Maad Mak est le parfait reflet de l’intégration nationale Camerounaise. Né le 14 mars 1999 à Yaoundé d’un père originaire des grassfield et d’une mère Bassa, il s’exprime parfaitement en français pourtant il a fait tout son cursus scolaire puis académique en section anglophone.

Celui-là qui fut inspiré par les artistes tels : lox, The Fugees, Goodie Mob, 2 Pac et bien d’autres, commence à écrire ses textes de rap à l’âge de 12 ans. Une aptitude qui lui permettra très tôt de remporter les compétitions de freestyle et de clash. Après le décès de sa mère en 2013, Maad Mak va totalement embrasser le rap. En 2016 il enregistre pour la première fois et c’est le titre  » For you « , une chanson dédiée à sa mère décédée.

Après 5 ans dans les coulisses du label JMJ Future Records, le jeune prodige fera sa première apparition officielle au sein du label en 2019 sur le titre « Die for it » une chanson de Cokayne OTFT, cinq mois plus tard, il revient dans une autre collaboration « Lit » avec le collectif JMJ Future. Il vient de sortir son premier single produit par le label JMJ Future Records Independent intitulé « Killer World » une chanson qui une ois encore le positionne mieux.

Add New Playlist